5

Les politiques de densification résidentielle font aujourd’hui partie d’un panel de solutions brandies par les pouvoirs publics pour contribuer à un développement urbain durable. Si les aspects économiques et environnementaux de ces mesures ont été relativement bien étudiés, la dimension sociale de ces politiques reste peu analysée. L’objet de cet article est de discuter des implications socio-spatiales des mesures de densification selon une démarche d’écologie politique urbaine, qui cherche à examiner de façon critique les poids respectifs des différents principes de durabilité affectant de manière partielle et sélective les espaces urbanisés et leurs habitants.

29/08/2016
4

Les débats contemporains portant sur la densification urbaine, l’attractivité résidentielle des centres-villes et la lutte contre l’étalement périurbain, objectifs faisant l’objet d’un large consensus politique, demeurent d’ordinaire peu reliés à des questionnements sur le contenu social des processus à l’oeuvre dans les territoires concernés. Il y a pourtant matière à réflexion dès lors que nombre de travaux ont relevé l’actualité de processus de gentrification de certains quartiers centraux d’habitat populaire et de relégation de populations précarisées vers d’autres quartiers, en centre-ville ou en périphérie.

22/01/2015
3

Issu d’une recherche CPDT Wallonie sur la densification des tissus urbanisés wallons, cet article présente une typologie de ces tissus. L’élaboration de cette typologie est le fruit d’une méthode expérimentale d’identification morphologique systématique. Les informations utilisées proviennent de bases de données informatiques et sont manipulables avec un système d’information géographique (SIG). La modélisation résultante, testée sur la commune d’Ath, permet une classification chrono-typologique rapide, la reproductibilité de la méthode à l’ensemble de la Wallonie et des comparaisons et croisements avec d’autres données cartographiées.

Cette démarche est orientée vers la question des densités résidentielles mais pourrait être adaptée à d’autres types d’analyses spatiales.

29/10/2014
2

L’importance croissante de la biomasse-énergie en Wallonie a conduit l’auteur de l’article et de la recherche dont il est issu à estimer, dans un premier temps, aux échelles régionale et communale, le potentiel énergétique brut de trois sources de biomasse qui ont un impact sur l’espace non bâti et l’aménagement du territoire : les cultures énergétiques (ou biomasse cultivée), les effluents d’élevage et le bois-énergie. Les analyses de ces potentiels permettent à la fois de décrire les particularités de leur distribution spatiale sur le territoire wallon et de distinguer les facteurs qui influencent cette distribution.

Dans un second temps, l’auteur propose plusieurs scénarios - eux-aussi issus de l’étude en question - originaux de développement de la biomasse-énergie dans l’espace agricole, sur base de facteurs identifiés en première partie. Les résultats sont comparés avec les objectifs européens et ceux du PMDE3.

27/05/2013
1

La Région wallonne a commandité, en 2009, une étude auprès de Cushman & Wakefield visant à qualifier le potentiel des régions européennes pour l’accueil d’activités logistiques et de distribution. Ce rapport, qui classe la Wallonie et ses provinces aux premières places du classement, pose de nombreux problèmes méthodologiques, qui remettent en cause la validité des résultats. Ce constat constitue une introduction illustrative à une remise en cause plus large des études de ranking territorial menées ou financées par les pouvoirs publics à des fins de benchmarking. Leur historique, leur contexte idéologique et leurs conséquences sur les politiques publiques font l’objet d’une analyse détaillée.

14/12/2012